S2 – épisode 11

Cher journal,

Alors c’est ça ???

J’ai envie de dire, ce n’est que ça ! Et en même temps, c’est tellement ça, c’est trop ça, c’est ça. This is it !

Je l’ai fait, je l’ai fait enfin. 27 ans, la limite… tout a foiré jusqu’à présent, mais pour atteindre des sommets inespérés !

Quand je fais la liste de mes expériences intimes, je vois un immense fiasco :

– un premier baiser avec Fabien à 19 ans sur une erreur. Dans le noir complet, un soir de beuverie, on était couchés dans un dortoir commun. Fabien a cru que Magali était à sa gauche, s’est penché pour l’embrasser mais c’était moi. J’en ai profité. Il a eu un haut le cœur et a vomi sur mon duvet.

– Un deuxième baiser sur la bouche (sans la langue) avec Julia pour un nouvel an (ça compte ou pas ?)

– des collés-serrés en soirée dancefloor avec divers individus avec pelotage de fesses à la clé, pas désagréables certes mais pas concluants non plus…

– là, récemment, des rendez-vous pourris avec des « connaissances » Internet Facebook et autre « Adopte un mec point com » avec grosse déception pour les types en face puisque j’avais pas mis une photo de moi

Et puis un Mc Flurry à la main, je tombe sur David et son énorme engin qui me fait un rentre-dedans de tous les diables ! A moi, Tilly, la grosse Tilly, Tilly la culotte de cheval !

J’ai découvert un monde infini de possibles. Je connaissais (un peu) l’orgasme en solo mais là ! La grande vague de tremblements qui part des genoux, qui irradie tout le corps, qui fait s’agiter tes seins (aussi insignifiants soient-ils), qui te fait basculer la tête en arrière, où tu n’as même plus la force de crier, où tu pousses un râle étrange, où ta sueur sent bon : une extase presque dangereuse.

Et l’addiction commence : plus tu baises, plus tu baises, comme on dit.

David ne me lâche pas. Il me dit que je suis belle. Il voudrait que je participe à un truc de performance je sais pas quoi, un machin d’art érotico-théâtro-installation sur les quais Saint-Vincent (autant dire le bout du monde…), je crois que je vais le faire…

Autre nouveauté, en dehors du fait que je me trimballe à poil toute la journée avec un liquide translucide qui suinte entre mes cuisses, donc autre nouveauté,  je ne mélange plus les mots. Ma dyslexie s’est envolée, pouf disparue d’un coup d’un seul. David dit : « Voilà comment l’éducation vient aux jeunes filles ». ça reste un mystère complet pour moi.

Tony squatte pas mal ici, on fait pas mal de prises de vue ensemble.  J’ai revu Emilio, le mec que j’avais cru mort, il est peu chelou, adepte aux trucs trashs limites morbides, il se scarifie et fait de la boxe dans une asso de flics pour s’en prendre plein la gueule : c’est son kif. Il a toujours la gueule défoncée. Julia n’est toujours pas rentrée. Elle envoie peu de messages. Ça me fait bizarre qu’elle ne soit pas ici alors que je vis la plus grosse révolution de ma vie d’adulte. Elle et moi, on a partagé tellement tout depuis des années. Je me dis que c’est le moment pour moi de vivre des choses que je ne peux pas partager, qui me construisent moi et non pas mon rapport aux autres. J’ai toujours eu tendance à faire les choses pour pouvoir les raconter, pour exister auprès de ceux qui m’entourent. Là, c’est différent, je chéris ces transformations et je les confie ici. Rien n’a changé et pourtant tout a changé. C’est difficile pour moi d’exprimer ces choses de l’âme, je n’ai pas l’habitude. Les mots venaient se coller les uns aux autres juste sur le bout de ma langue et il y avait un carambolage pas possible, ça sortait en bouillie. Alors je préférais me taire et rire comme une conne. Depuis, les mots viennent un par un, ne s’agglomèrent plus en pâte dégueulasse, ils me semblent même beaux. En revanche, il m’en manque beaucoup. Des tas de choses me surprennent et je ne sais pas les nommer. Je me demande si c’est grave. Il y a une porte devant moi qui s’ouvre et je suis sur le seuil, j’hésite à me plonger complètement dans cet univers de signes.

Est-ce que je divague ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :