épisode 23

Temps de lecture estimé : 3 min. 02

« MASLOSTROÏKA »

Vendredi 23h57

Ce chapitre contient : des photos trompeuses – une fausse Bond girl – une vraie perruque

Quand Tilly, triomphante, débarqua dans le salon, Julia était en train d’éponger le front de Daniel, le téléphone posé à côté d’elle, l’air aussi désespéré que Bree Van de Kamp devant une tache de confiture sur son chemisier en soie sauvage.

– Tilly ! Où t’étais ?

– J’ai suivi le chauve jusque chez lui…

Elle se laissa tomber sur la moquette et lui raconta avec moult détails ses aventures de James Bond girl. Julia était médusée.

– J’ai pris tout ce que j’ai trouvé, histoire de détruire tous les tirages éventuels…, finit Tilly en étalant devant elles les documents dérobés chez le détective véreux.

Parmi les factures, notes diverses, elles trouvèrent un double des photos qu’il leur avait déjà transmises mais aussi et surtout une photo de Julia.

– Oh ! C’est la même photo que j’ai découverte dans la mallette de la vieille Maslowski !

– Bon sang mais je n’ai jamais posé pour cette photo ! C’est qui ?

Tilly continuait de compulser les papiers :

– Regarde ! Cette facture prouve que Maslo avait engagé ce Robert Conrad pour retrouver un certain Vladia.

–  Vladia ! La vieille en a parlé quand on est rentrées en taxi tout à l’heure !

– Attends, ce Vladia est aussi recherché par « Lord Snake » sûrement un pseudo…c’est ce que je comprends dans cette note : «  2 clients = Vladia ! ».

La fille de la photo avait l’air d’être le lien le plus solide vers ce fameux Vladia. Julia remarqua aussi sur la peau du visage de son « sosie » quelques traces, comme de légères cicatrices vers le cou, les pommettes et les arcades sourcilières.

Elles sursautèrent toutes deux quand on frappa à leur porte. Tilly jeta un œil inquiet au judas : elle vit d’abord un crâne chauve. Merde, Conrad ! Mais elle recula de trois pas quand elle vit le reste : c’était Madame Maslowski ! Elle n’avait plus de cheveux et une grosse contusion sur le côté gauche du crâne ce qui lui donnait une ressemblance certaine avec Mikhaïl Gorbatchev. Elle était donc bien vivante !

– Ouvrez-moi ou ça va barder !

– Pas question ! Qu’est-ce que vous voulez ?

– Julia ma cocotte ne fais pas l’idiote, tu veux que je rappelle Youri ?

– Ecoutez, calmez-vous ! Tout ça c’est un malentendu !

– Ouvrez !

– On va vous rendre votre argent et tout ira bien d’accord ?

– Quel argent ? Ouvrez ou je hurle !

Les deux colocataires finirent par ouvrir leur porte, Maslowski entra comme une furie et les gifla toutes deux. Il faut dire qu’elles ne l’avaient pas volé… La vieille dame (qui semblait d’ailleurs bien plus jeune sans sa perruque) se calma. Julia prit la parole :

– Madame Maslowski, il y a erreur sur la personne…

Elle lui fit constater les infimes différences physiques entre la fille de la photo et son propre visage, elle parla aussi de Bruce du Saint-Phalle qui l’avait appelée Fiona, enfin elle lui montra les documents de Conrad en lui expliquant que ce client « Lord Snake » lui aussi était à la recherche de cette mystérieuse fille. Peut-être alors savait-il quelque chose sur Vladia ?

– Il faut que je joigne Conrad ! se résolut Maslowski.

– Eh bien, ça va être difficile pour le moment, avoua Tilly qui détailla toute l’affaire du chantage.

Un gémissement parvint aux oreilles des trois femmes. Daniel ! Maslowski commenta laconiquement en pénétrant dans le salon :

– Encore ! Mais c’est une habitude chez vous…

La suite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :