épisode 19

Temps de lecture estimé : 3 min. 13

« YELLOW SUBMARINE »

Vendredi 23h16


Ce chapitre contient : une enveloppe kraft et un kofte salade tomates oignons sauce mayo

– C’est horrible ! C’est la méga cata !
– Arrête de crier comme ça, tu vas le réveiller !
– Aucun danger ! Il ne dort pas ! Je l’ai assommé ! Je l’ai assommé ! continuait de s’égosiller Tilly autour du corps toujours inanimé de Daniel, le téléphone encore à la main.
– Raccroche et bois un coup. Tu vas rester ici pendant que je file au square André Philip déposer l’argent…

– NON ! je viens avec toi !
– Tilly, keep cool ! Tu dois rester ici et surveiller Daniel. S’il se réveille, trouve une solution, invente ce que tu veux. Moi je vais aller là-bas payer cette enflure et je reviens.

Julia prit l’enveloppe kraft qui contenait les photos et la remplit avec les 1000 € volés à Maslo. Elle tendit les clichés à Tilly :

– Débarrasse-toi de ces conneries au plus vite !

Elle enfila sa veste en jean et sortit dans la pénombre de la nuit. Cette journée commençait sérieusement à l’emmerder. Elle avait réussi à se brouiller avec son meilleur ami, à se faire enlever par des débiles à la solde de leur voisine, à être complice du meurtre de la même voisine et à lui voler la somme non négligeable de 1000 € tout en étant photographiée par un maître chanteur féroce et enfin co-responsable de l’agression gratuite de Daniel.
Elle marchait vite dans les petites rues du 7ème arrondissement. On lui proposa du shit, elle hésita un moment, puis se ravisa à contre-cœur : avec la chance du jour, si elle achetait quoi que ce soit, elle se ferait coffrer pour commerce illégal de stupéfiants ! Elle passa son chemin. Sa nervosité augmenta quand ses pas approchèrent du petit square André Philip. Elle ouvrit la grille. L’obscurité était totale, le réverbère dans la rue la plus proche était cassé et le parc n’était pas éclairé. Ses baskets crissaient sur les graviers. Des cerisiers au feuillage dense bordaient le petit chemin qui menait au coin des jeux pour enfants. Personne ne l’attendait quand elle y arriva. Elle s’installa sur une balançoire pour attendre le photographe du dimanche. Elle commença à se balancer doucement.

– Ne te retourne pas ! souffla l’homme sur sa nuque.
Malgré tout, elle eut le réflexe de vouloir tourner sa tête. Elle se contint. Il continuait :
– Où est le fric ?
Elle tendit l’enveloppe à l’homme posté derrière elle, il la saisit, elle attrapa la main avec un geste bref. Il eut un sifflement de surprise :
– Qu’est-ce qui te prend saleté, lâche-moi !
– Et les négatifs ?
– Pas de négatifs, numérique duconne !
Julia ne desserrait pas sa prise.
– La carte mémoire !
Il réussit à se dégager, elle se leva et lui fit face. Sa tête moche ne lui disait rien du tout. Il articula très lentement :
– Tu calmes ta joie maintenant et tu rentres chez toi, ok ? Tu auras bientôt de mes nouvelles.
Il tourna les talons et disparut aussi sec, évanoui dans le noir complet.
Putain de merde, nous voilà  bien avancées! Sa tentative d’intimidation s’était soldée par un échec minable. Elle s’en retourna chez elle la mort dans l’âme à la pensée des corps gisants de Maslo et de Daniel. Comme elle passait devant le 200ème kebab de la rue, elle finit par entrer dans l’un deux, commanda mollement un kofte salade-tomates-oignons sauce mayo et engloutit son sandwich en marchant.

Arrivée dans l’appartement, elle rota bruyamment pour signifier à Tilly son retour mais elle n’obtint pas la réaction attendue de cette dernière. Rien, pas un bruit. Julia entra dans le salon, Daniel était toujours étendu, une petite tache de sang au niveau de la tempe gauche gouttait doucement sur le sol.
– Tilly !, hurla-t-elle.
Pas de réponse. Merde ! Où était-elle ? Sur la table basse, un post-it griffonné à la hâte portait cette inscription :

« Si t’arrives avant moi : jte suis pour + de sécurité. Don’t worry : Redonné 1 coup sur D. au cas où… Tilly »

La suite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :